Jeffrey Singer discute de l’année à venir en matière de fusions et acquisitions au Canada sur BNN Bloomberg

20 janvier 2020
Jeffrey Singer, associé directeur du bureau de Toronto, a déclaré à Bloomberg Markets s’attendre à un accroissement du nombre et de l’envergure des opérations de fusion et acquisition au Canada en 2020, ce positionnement du marché s’appuyant sur une augmentation du capital-investissement.

Dans une entrevue accordée à Amanda Lang sur Bloomberg Markets, Me Singer décrit les deux dernières années comme ayant été très dynamiques sur le plan des fusions et acquisitions et fait remarquer que « le nombre d’opérations de Stikeman Elliott donne à penser que cette tendance se poursuivra. »

Me Singer prévoit, comme les dernières années, de nombreuses opérations de grande envergure et le maintien d’investissements en capital élevés au Canada. « En matière de capital-investissement, le marché actuel est un marché vendeur et il le demeurera en raison de la relative rareté des possibilités d’investissement. » Il ajoute que pour des entreprises fantastiques qui cherchent à augmenter leurs liquidités et leur croissance, il existe de nombreux acheteurs possibles, y compris les marchés publics.

Amanda Lang parle des secteurs qui pourraient être sous les projecteurs en 2020, en mentionnant l’enthousiasme à l’égard de l’investissement dans des entreprises du secteur du cannabis ayant précédé et suivi la légalisation de la drogue au Canada en octobre 2019.

« À l’heure actuelle, ce qu’on lit à propos du cannabis a surtout à voir avec le fait que la réalité nous a rattrapés », de répondre Me Singer. Il est d’accord sur le fait que le secteur a suscité beaucoup d’enthousiasme et que certaines entreprises demeurent sur la voie du succès, mais ajoute que d’autres auront des défis à relever au cours des prochaines années. « Même lorsque le secteur suscitait beaucoup d’enthousiasme, les sociétés de capital-investissement ne se ruaient pas pour investir dans le cannabis », fait-il remarquer.

« En fin de compte, les sociétés de capital-investissement cherchent des occasions de faire fructifier d’importantes sommes d’argent, ainsi que de profiter d’un effet de levier en misant grandement sur des titres de créance. »

Visionnez l’entrevue en entier ici.