Quentin Markin, co-chef du groupe international du droit minier, se joint au bureau de Sydney

8 janvier 2019

Le 1er janvier 2019 marque le retour de Quentin Markin à notre bureau de Sydney, où il continuera de réaliser et de faire croître les initiatives internationales du cabinet en Australasie. Le cabinet est le seul cabinet d’avocats canadien en Australie et le bureau de Sydney est le centre de liaison de notre pratique dans la région de l’Asie Pacifique et offre des services aux clients du cabinet en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Asie.

Avant de se joindre au bureau de Vancouver (de 2016 à 2018), Me Markin avait exercé le droit au bureau de Sydney (de 2011 à 2016). Il maintiendra sa pratique bien établie dans la région et fera profiter à nos clients de sa connaissance approfondie des marchés d’Australasie et d’Asie, ainsi que de son vaste réseau de contacts des milieux juridiques et financiers. À titre de co-chef du groupe international du droit minier, Me Markin continuera de fournir des services juridiques canadiens de haut niveau aux clients canadiens et internationaux du cabinet dans le secteur minier, ainsi que de soutenir les efforts du groupe international du droit minier dans la région. Me Markin mettra à profit ses connaissances spécialisées et sa vaste expérience dans son rôle dans la région et continuera de représenter des émetteurs et des courtiers dans le cadre d’appels publics à l’épargne et d’opérations de coentreprises, de redevances et d’acquisition de projets, ainsi que de placements privés mondiaux et d’opérations portant sur des sociétés intercotées, notamment à l’ASX en Australie, au marché AIM à Londres et à la Bourse de Hong Kong. En outre, il continuera d’axer sa pratique sur le financement d’entreprises et les fusions et acquisitions de sociétés ouvertes, avec un accent sur les opérations interterritoriales dans le secteur minier.

Me Markin est reconnu à l’échelle internationale comme un avocat de premier plan en énergie : activités minières et pour son expertise internationale dans l’édition 2019 du guide The Legal 500 Canada, et est décrit par ses clients comme « possédant une très vaste expérience ». Son opinion est également sollicitée en ce qui concerne l’industrie minière. Sa plus récente contribution peut être lue dans le magazine CIM. Il possède une longue feuille de route de partenariats fructueux avec des clients dans le cadre de projets complexes qui s’étendent sur de multiples territoires de compétence et ce changement fait de lui la meilleure personne pour ce rôle.

Cette décision de Me Markin cadre avec les efforts continus du cabinet en vue de renforcer sa présence en Asie-Pacifique et avec notre volonté d’être profondément enracinés dans la région afin de toujours mieux servir nos clients. De plus, elle permettra à Stikeman Elliott d’asseoir sa renommée à titre de chef de file du marché en droit canadien en Asie-Pacifique, ainsi que d’accroître la confiance que nous portent nos clients qui se tournent vers nous pour leurs besoins d’affaires, quel que soit leur fuseau horaire.

« Nous sommes ravis que Me Markin ait accepté de s’acquitter de ce rôle important. Sa capacité à prodiguer des conseils stratégiques à nos clients des marchés de l’Australie et de l’Asie-Pacifique découle de sa connaissance approfondie de la région et de sa compréhension des activités de nos clients, ainsi que de sa volonté d’être là pour eux sur tous les fronts. Je suis persuadé que nos clients qui font affaire dans la région retireront des avantages considérables de la mutation de Me Markin », a déclaré Marc Barbeau, président du conseil de Stikeman Elliott.

Cliquez ici pour en savoir davantage au sujet de notre bureau de Sydney, de notre groupe international du droit minier et de notre pratique dans la région de l’Asie Pacifique.