Mandats récents
  • Coburn and Watson’s Metropolitan Home c. Bank of America Corporation et al. – représentation de la CIBC dans sa défense relativement à une série de recours collectifs intentés contre plusieurs banques et sociétés émettrices de cartes de crédit en Colombie-Britannique, en Ontario, au Québec, en Alberta et en Saskatchewan alléguant un comportement anticoncurrentiel en ce qui a trait à des frais payés par les marchands concernant l’acceptation des cartes de crédit.
  • Valeant Pharmaceuticals, dans une demande d'action collective contre la société et sa filiale, Afexa Life Sciences, concernant son populaire remède contre le rhume et la grippe, Cold-FX, et les allégations selon lesquelles Valeant aurait affirmé de façon trompeuse que le produit procurait un soulagement à court terme des symptômes du rhume et de la grippe.
  • Fairhurst c. De Beers – représentation de plusieurs parties défenderesses dans des recours collectifs intentés en Colombie-Britannique, en Ontario, en Saskatchewan et au Québec alléguant un comportement anticoncurrentiel en ce qui a trait à l’établissement des prix des diamants de qualité gemme.
  • Divers fabricants d'automobiles, dans la défense de recours collectifs intentés en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et au Manitoba, sur des allégations de complot de fixation des prix et de collusion dans les soumissions relativement à diverses pièces automobiles.
  • Medtronic Inc., relativement aux produits de maille transvaginale de Covidien, dans le cadre d'actions collectives intentées partout au Canada (y compris en Ontario, au Québec, en Alberta et en Saskatchewan) et de litiges individuels.
  • La Banque CIBC, qui était au nombre des parties défenderesses, dans le cadre d’une action collective intentée contre des banques canadiennes relativement à des allégations de pratiques de vente et de marketing trompeuses entourant l’assurance « protection de crédit » offerte pour les cartes de crédit.
  • TELUS Mobilité, dans une requête visant à autoriser une action collective contre trois défendeurs concernant la vente de garanties prolongées, lesquelles sont régies en vertu de la Loi sur la protection du consommateur (Québec).
  • Home Capital Group Inc., dans une instance de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario et une action collective en valeurs mobilières connexe fondées sur un manquement présumé aux obligations de divulgation publique.
  • Airia Brands Inc. c. Air Canada et al. – nous avons représenté Air Canada dans sa défense contre des recours collectifs intentés en Ontario, en Colombie-Britannique et au Québec relativement à un comportement anticoncurrentiel allégué dans l’industrie du fret aérien.
  • The Purdue Frederick Company, Purdue Pharma L.P. et The P.F. Laboratories, dans des demandes d'actions collectives intentées au nom des utilisateurs d’OxyContinMD dans neuf provinces du Canada.
  • Eliot Shore c. Avid Life Media Inc. – défense d’Avid Life Media dans une action collective relative à une atteinte présumée à la vie privée en lien avec le piratage du site Web AshleyMadison.com.
  • Rose Alzu et autres c. Smucker Foods of Canada Corp. et autres – représentants d’Ardent Mills ULC dans la défense d’une action collective concernant des produits de farine vendus sous le nom Robin Hood, entre autres.
  • Ewert c. Nippon Yusen Kabushki Kaisha et al. – représentation de NYK Line dans sa défense relativement à des recours collectifs intentés en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec alléguant un complot de fixation des prix en ce qui a trait aux services d’expédition de fret par voie maritime au moyen de navires-rouliers.
  • Mancinelli c. UBS et al. – représentation de UBS dans sa défense relativement à des recours collectifs intentés en Ontario et au Québec alléguant une manipulation du marché des changes et des taux de change de référence.
  • Allott c. Hitachi Chemical et al. et Cygnus Electronics c. Hitachi Chemical et al. – représentation de Hitachi Chemical dans sa défense relativement à deux séries de recours collectifs intentés en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique sous des allégations de fixation de prix de vente de condensateurs à film et électrolytiques, composants intégrés à un vaste éventail d’appareils électroniques, qu’il s’agisse de téléphones mobiles ou de réfrigérateurs.
  • Bergeron c. Société Telus Communications – représentation de la Société Telus Communications dans sa défense relativement à un recours collectif alléguant que les frais d’itinérance internationale imputés par TELUS pour la réception de messages textes étaient déraisonnables et excessifs et qu’ils contrevenaient aux dispositions de la Loi sur la protection du consommateur et du Code civil du Québec, visant à prévenir les clauses abusives.
  • Plexo, un réseau de cliniques médicales, dans le cadre d’une action collective intentée par des patients au Québec désirant recouvrir des frais payés pour certains soins de santé privés obtenus, appelés « frais accessoires »; les demandeurs estiment que ceux-ci contreviennent à la Loi sur l’assurance-maladie, qui stipule que les soins médicaux doivent être gratuits pour les patients.
  • Benabu c. Sirius XM Canada Inc. et al. – Sirius XM Canada Inc., dans sa contestation d’une requête en autorisation d’exercer une action collective par un demandeur qui contestait la façon dont les défendeurs commercialisaient les offres d’abonnement à rabais pendant une période d’essai présentées aux consommateurs, sous prétexte qu’une telle pratique était illégale en vertu de la Loi sur la protection du consommateur du Québec.
  • CIBC, dans sa défense relativement à un recours collectif représentant plusieurs millions de dollars, intenté contre plusieurs défendeurs sur la question de la « synchronisation des marchés ».
  • Intel Corporation, Intel International, Inc. et Intel du Canada Ltée, dans le cadre d’une demande d’autorisation d’une action collective sur des allégations que les processeurs d’Intel présentaient des défectuosités. Ces allégations surviennent à la suite de découvertes récentes en matière de sécurité qui ont permis de déceler les failles Spectre et Meltdown. Le dossier en est à l’étape de l’autorisation à la fois devant la Cour supérieure du Québec et la Cour supérieure de justice de l’Ontario.
  • Le Groupe Jean Coutu (PJC) Inc., dans sa défense relativement à un recours collectif intenté par Sopropharm, au nom d’un groupe de franchisés du Québec. Dans sa poursuite, Sopropharm conteste la validité de la clause sur les redevances et d’autres dispositions des contrats de franchise sur divers fondements, notamment des allégations d’infraction au Code de déontologie des pharmaciens et à la Loi sur la pharmacie. Sopropharm réclame également des dommages-intérêts au nom des membres.