La réintégration et le lieu de travail : les prochaines étapes pour les employeurs canadiens

7 mai 2020

Alors que les provinces et les territoires du Canada entament les premières étapes de la réouverture des activités économiques, les employeurs cherchent à obtenir des conseils sur la façon de gérer le retour des employés qui ont été mis à pied ou qui travaillent à l'extérieur du bureau. Étant donné que les juridictions du pays ont été touchées de manière différente par la pandémie de COVID-19, les entreprises qui fonctionnent à l'échelle nationale doivent composer avec une variété de règles et de protocoles. Comme point de départ, notre groupe d’emploi a préparé une FAQ ainsi qu’une Liste de vérification portant sur la réintégration dans le contexte de la COVID-19.

La FAQ répond à un certain nombre de préoccupations pour les employeurs de la Colombie-Britannique, l’Alberta, l’Ontario et le Québec, notamment :

  • le rappel des employés mis à pied temporairement;
  • le refus de retourner au travail;
  • l’aménagement du milieu de travail, y compris la fourniture d'équipements de protection individuelle (EPI);
  • les employés ayant des obligations de garde d'enfants ou devant s’occuper d’un membre de leur famille atteint de la COVID-19;
  • les employés à risque en raison de problèmes de santé sous-jacents;
  • la possibilité de demander aux employés d’utiliser des EPI ou de se soumettre à un test de température corporelle; et
  • l’indemnisation des accidents du travail en lien avec la COVID-19.

La liste de vérification permet d’orienter les employeurs vers les principaux enjeux en lien avec le rappel des employés, la santé et la sécurité, la manière d’aborder les inquiétudes des employés et d'autres sujets.

Nous espérons que la FAQ et la liste de vérification seront utiles, alors que les employeurs à travers le Canada élaborent leurs plans de réintégration

MISE EN GARDE : Cette publication a pour but de donner des renseignements généraux sur des questions et des nouveautés d’ordre juridique à la date indiquée. Les renseignements en cause ne sont pas des avis juridiques et ne doivent pas être traités ni invoqués comme tels. Veuillez lire notre mise en garde dans son intégralité au www.stikeman.com/avis-juridique.

Restez au fait grâce à Notre savoir