Une étude de l'université Brigham-Young souligne la valeur de la stratégie « à deux volets » PAPE/regroupement

20 août 2010

Notre associé Curtis A. Cusinato a publié plus tôt cette année, sur le blogue de Stikeman Elliott traitant des valeurs mobilières, un article intitulé « M&A transaction or IPO: Why not pursue both? » , dans lequel il discute des avantages de la stratégie « à deux volets » PAPE/regroupement. C’est une stratégie qui gagne en popularité et qui consiste à mener de front un premier appel public à l’épargne et une vente aux enchères négociée ou contrôlée.

Les lecteurs qu’une telle stratégie intéresse (les commentaires que nous avons reçus nous laissent croire qu’ils sont nombreux) sont invités à lire un article rédigé récemment par Jim Brau de la Marriott School of Management de l’université Brigham-Young. Le professeur Brau et deux collègues ont conclu, après avoir analysé 679 reprises d’entreprises, que la vente d’une société dans le cadre d’un mécanisme à deux volets avait rapporté 22 % à 26 % de plus qu’une vente non accompagnée d’un PAPE. Ce qui est encore plus intéressant, et quelque peu étonnant, c’est que, toujours d’après l’étude, une telle prime était supérieure à celle qui était obtenue lorsqu’une vente était réalisée dans les 12 mois suivant un PAPE. En d’autres termes, lorsqu’on réalise une opération à deux volets, le prix d’une offre d’achat reçue en réponse au lancement d’un PAPE sera, en moyenne, supérieur à celui d’une offre d’achat reçue après la réalisation du PAPE.

L’article, intitulé « Dual-track versus single-track sell-outs: An empirical analysis of competing harvest strategies », a été publié dans le Journal of Business Venturing 25:4 (juillet 2010). On trouvera un résumé de l’article sur le site de l’université Brigham-Young, au http://news.byu.edu/archive10-jun-dualtracksellouts.aspx (en anglais seulement). Bien que cette étude porte sur des sociétés américaines, nous estimons que ses résultats peuvent être transposés au marché canadien.

MISE EN GARDE : Cette publication a pour but de donner des renseignements généraux sur des questions et des nouveautés d’ordre juridique à la date indiquée. Les renseignements en cause ne sont pas des avis juridiques et ne doivent pas être traités ni invoqués comme tels. Veuillez lire notre mise en garde dans son intégralité au www.stikeman.com/avis-juridique.

Restez au fait grâce à Notre savoir